Ouverture de gros assemblages dans SOLIDWORKS

  • Auteur   Jean-Michel Savoyat
  • Date       20.09.2015
  • Produit  SOLIDWORKS
  • Version  Toutes les versions

Problématique : Ouverture de gros assemblages dans SOLIDWORKS

L’ouverture rapide et sécurisée des gros assemblages dans SOLIDWORKS fait toujours l’objet de questions et de demandes d’améliorations.

Prérequis

Il existe pourtant bon nombre de réglages ou d’options permettant de minimiser les temps, tout en s’assurant de disposer des « bonnes » informations. Effectuons ici un tour d’horizon des solutions et réglages faciles à mettre en œuvre. Les temps d’ouverture des assemblages, sont entre autres fonctions du nombre de composants présents, de leur degré de complexité et de la façon dont ils ont été modélisés (surfacique, volumique, etc…).

Solutions

Tout d’abord, visualisons l’exemple ci-dessous. Il va nous permettre d’explorer les différentes solutions pour ouvrir des gros assemblages en fonction des réglages SOLIDWORKS :

ouverture-gros-assemblages-solidworks

1. Ouverture de l’assemblage en mode « Résolu »

ouverture-gros-assemblages-solidworks

D’une part, vous avez le mode d’ouverture par défaut. C’est celui qui offre le moins de performance car chaque composant est « chargé » en mémoire. Autrement dit, ce type de réglage peut convenir pour de « petits » assemblages de quelques composants, pour lesquels il est éventuellement indispensable de pouvoir accéder intégralement dès l’ouverture.

2. Ouverture de l’assemblage en mode « Allégé »

Ensuite, il y a le mode « Allégé » SOLIDWORKS (qui existe depuis les versions 2000). D’ailleurs, ce « mode » a été amélioré au fil des versions. A priori, l’ouverture en « Allégé » peut être considérée comme le mode d’ouverture par défaut. En effet, cela est vrai si on considère que toutes les opérations sont possibles sur les composants dans un assemblage, à l’exception de l’édition de pièces qui va résoudre le composant.

ouverture-gros-assemblages-solidworks

Notons que l’ouverture de l’assemblage est beaucoup plus rapide que dans le 1er cas. Seule une partie des informations des composants est chargée en mémoire.

Conseil : Il est souhaitable d’associer à l’ouverture en mode « Allégé », l’option ci-dessous :

ouverture-gros-assemblages-solidworks

Entre autres, cette option vérifie si un composant de l’assemblage n’a pas été modifié depuis le dernier enregistrement de l’assemblage. Dans ce cas, le réglage « Toujours résoudre » chargera systématiquement le composant en mémoire, afin de garantir que l’assemblage fasse bien référence aux composants « à jour ».

3. Ouverture de l’assemblage en mode « Assemblage Complexe »

ouverture-gros-assemblages-solidworks

Puis, il y a le mode “assemblage complexe”. Il ne s’agit pas d’un mode à proprement parlé, mais d’un seuil à partir duquel SOLIDWORKS va déclencher ou non un certain nombre d’options. Les performances à l’ouverture seront du même ordre que dans le cas “Ouverture en allégé”. Ce sont les options ci-dessous (activées ou non) qui vont minimiser les temps (affichage graphique, pas d’enregistrement de sauvegarde automatique, etc…).

ouverture-gros-assemblages-solidworks

4. Ouverture de l’assemblage en mode « Gestion des grandes conceptions »

Ensuite, nous avons le mode “gestion de grandes conceptions”. Il s’agit d’une fonctionnalité disponible depuis SOLIDWORKS 2012. C’est un outil qui ouvre la structure de l’assemblage (niveau 1 des composants), sans rien « charger » en mémoire des différentes pièces et/ou sous assemblages. A savoir que les performances à l’ouverture sont les meilleures des différentes solutions. Cet outil peut être utilisé de façon systématique afin de visualiser un assemblage à partir d’un seuil de composants, puis effectuer une ouverture sélective.

ouverture-gros-assemblages-solidworksouverture-gros-assemblages-solidworks

Ici, l’assemblage est ouvert dans un mode permettant :

ouverture-gros-assemblages-solidworks

Ensuite, après ouverture dans ce mode, il est possible de sélectionner les éléments (pièces et/ou sous-ensembles) devant être chargés en mémoire pour édition de l’assemblage, à partir des commandes d’ouverture sélective du mode.

Puis, il est possible d’utiliser ce mode, pour l’ouverture des fichiers, à partir d’un seuil (nombre de composants).

ouverture-gros-assemblages-solidworks

5. Solution mixte : utiliser l’une des solutions précédentes (excepté Gestion Grandes Conceptions), conjuguée avec les états d’affichages

Enfin, il y a la “solution mixte”. Dans l’exemple ci-dessous, un état d’affichage nommé « Mécanique » a été créé, ne visualisant qu’un certain nombre de sous-ensembles. Cet état a été créé en utilisant la fonction « Isoler » et en enregistrant la visualisation dans l’état d’affichage nommé « Mécanique ».

ouverture-gros-assemblages-solidworks

Ensuite, à l’ouverture du fichier, il va être possible de sélectionner l’un des modes ci-dessous, conjugué au choix de l’état d’affichage souhaité.

ouverture-gros assemblages-solidworks

En outre, cela nécessite bien entendu de connaitre et de maîtriser les “états d’affichages”. En effet, les “états d’affichages” constituent un outil très intéressant pour l’ouverture des fichiers, la préparation de vues de mises en plan mais aussi pour le confort de travail de l’utilisateur.

Et voilà, nous avons fait le tour des solutions pour ouvrir vos gros assemblages afin d’optimiser votre temps de conception.

Partager cet article
  •  
  • 1
  • 23
  •  
  •  
  •  
    24
    Shares